La Fédération
 
Opinions
 
Actualité
 
Actions !
 
Campagnes
Mobilité
 
Aménagement du territoire
 
Energie, climat
 
Economie
 
Agriculture, nature
 
Pollution, environnement, santé
Formations & Appui
 
Newsletters
 
Les Fonds structurels européens au service du développement territorial
Virginie Hess  •  29 octobre 2008  •  Aménagement du territoire

Les Fonds structurels sont des subsides européens octroyés aux pays membres dans le cadre de programmes pluriannuels de développement régional. Ils se concentrent sur une série de priorités appelées à contribuer aux objectifs européens de croissance et d’emploi dans une logique de développement durable.

En Région wallonne, l’intervention de l’Europe s’effectue via deux fonds : le FEDER (Fonds Européen de Développement Régional) et le FSE (Fonds Social Européen).

Pour contribuer aux objectifs communautaires, le Gouvernement wallon a déterminé une série de priorités qui s’articulent autour de quatre axes de travail. Le cofinancement européen est donc disponible pour les projets de développement qui répondent aux priorités nationales ou régionales sur lesquelles les Etats membres et la Commission européenne se sont mis d’accord. Ce sont les autorités de gestion des états membres qui effectuent la sélection des projets et non la Commission européenne.

L’un des objectifs prioritaires définis par la région wallonne est « le développement territorial équilibré et durable », soutenu uniquement par le FEDER dans son Axe 3 et décliné en trois mesures :

1.L’assainissement et la réaffectation des friches industrielles et urbaines.

2.Les infrastructures d’accueil structurantes et l’accessibilité des pôles de développement.

3.La redynamisation urbaine et l’attractivité du territoire.

Pour la nouvelle programmation 2007-2013, 214 dossiers de demande de cofinancement ont été sélectionnés (sur 650 déposés), dans le cadre de l’axe 3 FEDER pour un montant total de 743 millions d’euros.

Les choix ont favorisé les projets présentant une cohérence avec les lignes de force du plan Marshall et un caractère structurant. Une attention particulière a été donnée également aux actions pilotes dans le domaine de l’énergie.

Les subventions des Fonds structurels peuvent être obtenues par tous les acteurs de la vie économique et sociale (autorités locales, associations, entreprises, etc.).
Tous les projets qui ont obtenu une aide financière de l’Union européenne doivent obligatoirement être cofinancés par une autre source, du secteur public et/ou du secteur privé.

Les demandes de cofinancement portent souvent sur des portefeuilles de projets (ensemble de projets orientés vers un même objectif). C’est le cas par exemple du projet « Phoenix » de la ville de Charleroi, qui se décline en dix projets complémentaires : la revitalisation de la Ville Basse, la passerelle végétale - rue de la Montagne (afin de relier notamment les principales implantations culturelles et touristiques de la Ville Basse et de la Ville Haute), l’aménagement de la Place de la Digue (création d’un forum couvert où le marché de la Ville Basse retrouvera sa place initiale propice aux événements culturels et populaires), les structures végétalisées d’entrée de Ville, l’aménagement des Quais de Sambre (rendre leur rivière aux Carolos), etc.

Citons également la plateforme Trilogiport de Liège, projet né de la volonté du Port autonome de Liège de participer au redéploiement économique de la région liégeoise. L’objectif poursuivi consiste à développer harmonieusement une plateforme multimodale européenne au sein d’une zone industrielle en plein déclin. Le projet, cofinancé par la Région wallonne et l’Europe permettra de redonner à la Basse-Meuse les moyens d’assurer son avenir économique en la dotant notamment de triples voies de transport : route, eau et rail. Une attention toute particulière est accordée, dans le cadre de ce projet, à la conservation du patrimoine naturel et historique des lieux. Espérons que le développement du train soit réel et performant sous peine de voir se développer un pôle camion très nuisible pour l’habitat et l’environnement proche.

Parmi les autres projets retenus, citons par exemple, la requalification des terrains entourant la gare de Bressoux, le projet d’extension du centre-ville Boch Kéramis de La Louvière, la redynamisation urbaine du centre de Herstal, l’assainissement des friches sur l’Ecopôle de Farciennes, les projets de requalification urbaine du bassin Meuse-Vesdre, etc.

Toutes les informations détaillées concernant les subsides européens se trouvent sur le site du Gouvernement wallon consacré aux Fonds structurels européens (www.europe.wallonie.be) et sur le site Wallonie - Bruxelles International (www.wbri.be).

Virginie Hess




 
Voir aussi
Dans la même rubrique
Soutiens