La Fédération
 
Opinions
 
Actualité
 
Actions !
 
Campagnes
Mobilité
 
Aménagement du territoire
 
Energie, climat
 
Economie
 
Agriculture, nature
 
Pollution, environnement, santé
Formations & Appui
 
Newsletters
 
Une ancienne carrière n’est pas qu’un futur lotissement
Karine Thollier  •  28 octobre 2011  •  Aménagement du territoire  •  Carrières

Les anciennes carrières dont l’exploitation est terminée sont toujours inscrites en zone d’extraction et donc urbanisables. De là à vouloir les convertir en zone habitable, il n’y a qu’un pas, qu’il serait pourtant dommage de franchir trop rapidement. En effet, une carrière est également une zone d’habitat intéressant pour certaines espèces végétales et animales, de par la diversité de son relief et de ses sols : falaises où nichent des hiboux grands-ducs, pelouse calcaire hébergeant de nombreux insectes... Autant de biotopes qui ont quasiment disparu ailleurs en raison de l’action humaine.


Le « lac » et ses abruptes falaises dans l’ancienne carrière Cosijns à Lessines (source : Karine Thollier)

La fin de l’exploitation d’une carrière doit donc faire l’objet d’une réflexion et ne pas laisser passer ces opportunités d’améliorer la biodiversité. Moyennant une gestion du site pour ne pas laisser les arbres l’envahir (ce qui ferme l’espace et amène une perte de biodiversité), une ancienne carrière est donc bien une opportunité de future zone naturelle, par exemple lors de l’inscription de nouvelles zones d’extraction au plan de secteur exigeant une compensation planologique.




 
Voir aussi
Dans la même rubrique
Soutiens