La Fédération
 
Opinions
 
Actualité
 
Actions !
 
Campagnes
Mobilité
 
Aménagement du territoire
 
Energie, climat
 
Economie
 
Agriculture, nature
 
Pollution, environnement, santé
Formations & Appui
 
Newsletters
 
« Vis mon village ! » veut stimuler les initiatives rurales
Hélène Ancion  •  17 janvier 2013  •  Lotissement / Quartier durable

-

Ça va dans ton village ? – Oh tu sais, c’était mieux avant. – Ah, nous, c’est mieux qu’avant.

La Fondation Roi Baudouin a lancé en décembre dernier un appel à projets flambant neuf, qui court jusqu’au 4 mars 2013. Il vous reste donc un mois et demi pour monter un dossier et peut-être bénéficier d’un soutien de 5000,00 EUR !


Depuis une quinzaine d’année, la Fondation Roi Baudouin lançait annuellement un appel à projets « Quartiers de vie ». Les projets-candidats étaient en majorité issus de quartiers urbains, bien que l’appel n’ait jamais établi aucune exclusive. Afin de toucher davantage les très peuplées campagnes de notre pays, la Fondation a décidé de rebaptiser son appel « Vis mon village ! » et lui a donné, par la même occasion, de nouveaux paramètres.

Pâture au sud de Braine-le-Comte, 2012

Si la volonté est toujours de stimuler les contacts entre habitants et de soutenir des actions positives en faveur d’un mieux-vivre ensemble, l’administration sera moins impliquée que dans « Quartiers de vie » ; en pratique, l’argent réparti devra passer à travers des associations, des comités, plutôt que par des institutions ayant pignon sur rue. Les projets peuvent désormais être introduits :

  • soit par des habitants du village qui se sont associés de manière formelle (asbl, par exemple) ou de manière informelle (association de fait, groupe d’habitants, comité de voisinage, par exemple) ;
  • soit par des associations ou des organisations travaillant au niveau local : maisons de jeunes, centres culturels, associations socioculturelles, etc.
    Dans les deux cas de figure, les activités à soutenir doivent toucher tous les habitants du village, et non se limiter aux membres de l’association ou de l’organisme.

La candidature se pose exclusivement par formulaire online. Une ligne téléphonique a été spécialement ouverte, en vue d’aider à effectuer son remplissage : 070/ 233 065. A en juger par l’expérience des appels « Quartier de vie », les dossiers rentrent majoritairement durant les quinze derniers jours de l’appel. Cependant, si vous avez dès aujourd’hui l’ambition de concourir, téléchargez le fichier et examinez-le sous toutes les coutures, pour préparer les réponses avec votre groupe avant de reporter les données à l’écran.

Quelles sont ces choses qu’il va falloir écrire ?

La teneur du projet, son esprit, sont de toute première importance. Le texte descriptif aura soin de rapporter comment la participation des habitants est prévue et encouragée. Une attention particulière sera accordée, d’une part, à l’implication d’habitants qui n’ont pas encore pris part à des initiatives locales (le dossier de candidature devra préciser qui sont ces “nouveaux” habitants : nombre, âge, etc.) et, d’autre part, à la durabilité du projet - le dossier de candidature devra montrer comment le projet évite l’effet « one shot ».
En lien avec la plus-value pour le village, le quartier ou le hameau, le dossier de candidature décrira en quoi le projet répond aux besoins des habitants et améliore la qualité de vie. Cerise sur le gâteau, le dossier de candidature devra décrire pourquoi le village proposé est considéré comme rural. On se réjouit déjà de lire ces morceaux choisis lors de la proclamation des résultats en mai 2013 !

Quelques renseignements indispensables concernent la faisabilité et les dimensions pratiques du projet : il faut expliquer les engagements à prendre, s’ils sont déjà concrétisés ou pas, dans quel réseau le projet s’inscrit ou quel réseau il a besoin de mettre en place. Si le projet prévoit de se dérouler dans des lieux précis, la nature des droits réels (location, achat, prêt ?) devra être spécifiée. Le dossier de candidature devra montrer que le porteur du projet s’est assuré de disposer des partenaires adéquats, des autorisations nécessaires, de l’équipement nécessaire.
De combien d’euros estimez-vous avoir besoin pour mener le projet à bien ? La limite est fixée à 5000.00 EUR par projet. Outre le fait qu’il doit préciser la somme demandée, le dossier de candidature devra aussi établir une justification financière vis-à-vis des dépenses prévues.

Qui va examiner votre candidature ?

Le jury qui examinera les projets se compose de sept personnes, dont un président ou une présidente ; ses membres ont été choisis par la Fondation Roi Baudouin sur base de propositions émanant de l’Union des Villes et Communes de Wallonie, de la Fondation Rurale de Wallonie, de Qualité Village asbl, du Réseau Wallon de Développement Rural et de la Fédération Inter-Environnement Wallonie.

Vous savez ce qu’il vous reste à faire : si vous êtes un des nombreux Wallons habitant le monde rural, enfilez vos bottes, retroussez vos manches, et engagez-vous pour votre village !

En savoir plus :

La page « Vis mon village ! » sur le site de la Fondation Roi Baudouin




 
Voir aussi
Dans la même rubrique
Soutiens